Prométheus : mon scepticisme

J’ai mis le temps pour aller voir le film tant attendu de Ridley Scott, Prometheus. Si la 3D est bluffante et fait garder en mémoire les scènes du film, seule la première scène - celle de l’ingénieur ou spaceJockey -, les 10 premières minutes, me semble digne de la série Alien…

Pour tout le reste, je suis de l’avis d’une critique sur un blog qui démonte en règle les innombrables et fondamentales erreurs et loupés du scénario. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques du cinéma 3D : il imprègne un film si profondément dans le cerveau que l’on se rappelle toutes les incohérences qui nous ont marqué sur le coup..

.


Tout ça pour ça...

Donc du grand spectacle qui se voulait rivaliser avec la 3D d’Avatar mais pour le reste… (et dire que certains crient au génie en disant qu’il faut jeter les 2 premiers épisodes d’Alien après ce Prequel finalement revendiqué à la dernière scène de Prométheus quand le proto-alien émerge).

La musique aussi de la bande-annonce est réussie et marquante.

*mise à jour : après second visionnage en 2016 et réunion de quelques autres informations depuis concernant l'histoire de l'humanité d'un point de vue ésotérique, peut-être que quelques élements dans la répartition des personnages ont un sens un peu moins superficiel que vu à l'écran la 1ere fois (le robot, les humains, les humains augmentés, les humains hologramés, les hybrides) . Et encore !

un scénario baclé

Mais trop d’incohérences surtout pour un cinéaste de la dimension de Ridley Scott :

- des acteurs peu convaincants (le scientifique Holloway qui se saoule pour on ne sait quelle raison et est toujours désinvolte alors qu’il est en train d’affronter une des énigmes de l’univers; la belle Charlelize Theron dont on a bien compris qu’elle était une semi-référence au lieutenant Ripley et qui semble ne pas trop savoir ce qu’elle doit faire dans le film; David le robot humain dont on se demande s’il est autonome ou stupide tant il prend allègrement de décisions : il ouvre toutes les portes cachées du sanctuaires des Ingénieurs, c’est lui qui introduit l’adn alien dans la chaine du vivant sans que l’on sache pourquoi; par contre c’est vrai que Fassbender joue très bien les automates),

- des scènes sans intérêt la plupart du temps car l’élément suspens ni est pas (la scène ou le géologue et le biologiste se font attaquer par un reptile est fade; même la scène gore de la cézarienne n’a pas cette musicalité de l’angoisse qui caractérisait le 1er alien),

- un scénario rendu incohérent par le montage ou le traitement bâclé des personnages digne d’une série B (le professeur Shaw court comme un soldat commando après avoir subit une cézarienne un quart d’heure auparavant et réussi à éviter la colère de l’ingénieur qui se réveille et même le vaisseau qui menace de s’écraser sur elle…alors que le reste de la troupe meurt dans ces circonstances; il y a avait 17 passagers dans le Prometheus, on en a vu que 7 ou 8, que sont devenus les autres ? D’ailleurs les figurants entrent et sortent du film comme dans un moulin…).

Même le décor est trop ressemblant à la Terre pour donner une impression de surnaturel.

Enfin l’avant-dernière scène est tirée sans doute du cinéma burlesque : l’Ingénieur vient de filer une trempe à toute l’équipe et a manifesté des projets plutôt hostiles envers la planète Terre et ses habitants, et Madame la Professeure Shaw décide sans plus attendre de s’embarquer pour la planète des Ingénieurs afin de leur demander des comptes ! (et elle s’envole dans un vaisseau alien piloté par la tête du sympathique David en qui personne n’aurait confiance : de quoi la tête est-elle donc symbolique en psychanalyse ? )

Sans doute faut-il chercher dans la diégétique le génie de ce film : mais là on s’adresse donc aux fans de la série ou aux chevronés experts du cinéma de science fiction.


Jeux vidéos

jeu fifa

retour sur la sortie de fifa 16 et de la manière dont fonctionnent les crédits fifa


Prométheus : la critique de Durandal



On est obligé de mettre ici la critique faite par un jeune étudiant en cinema - au pseudonyme de Durendal sur Youtube - car elle est  un chef d'oeuvre par rapport au film ...  







www.000webhost.com