Le projet nanotechnologies (1) - 

Bactéries, enzymes et champignons transforment notre alimentation depuis toujours. A leur côté, des nanoparticules artificielles manipulées par les nanotechnologies pénètrent notre quotidien en silence.

.


Introduction aux nanos

Les nanoparticules, déjà 1300 produits de consommation courante en contiennent. On les connait mal mais le décret sur l’obligation de déclaration des nanosubstances paru le 19 Février 2012 impose aux professionnels (entreprises, laboratoires de recherches) de déclarer tous les ans, auprès du ministère de l’Ecologie afin qu’ils y soient étudiés, l’identité, les quantités et les usages des nanosubstances produites, distribuées ou importées en France. Ce, à partir de 2013. C’est un premier pas même si l’étiquetage pour l’information du consommateur est encore loi.

Le front des “nanos” bougerait-il également du côté de la parole citoyenne ? elle s’était tue en Février 2010 lorsque s’achevaient les six mois de réunions publiques organisées dans 17 villes par la Commission nationale du débat public pour informer les Français des enjeux des nanotech. Le silence a été rompu en février 2012 avec la parution des engagements du gouvernement sur les suites à apporter au débat.

Manipulation de la matière

“nano” est un terme qui exprime la taille nanométrique, soit le milliardième de mètre. Il existe des éléments de cette taille à l’état naturel (pollens, poussières…). certains son bénéfiques, d’autres toxiques. On fabrique de nouvelles nanoparticules, artificielles, avec des bénéfices connus mais des risques encore ignorés. La miniaturisation des puces et des objets électroniques boostant leurs capacités est ainsi rendue possible. Les performances sont améliorées car plus la taille est petite, plus la réactivité est grande.De nouvelles propriétés apparaissent : conductivité électrique, élasticité et solidité accrues, modification de couleur…

exemple : sous forme de graphite (la mine de crayon), le carbone est tendre et malléable; à l’échelle nanométrique, les nanotubes de carbone deviennent 100 fous plus résistants que l’acier pour un poids 6 fous moindre…

Incroyable engouement

Depuis quelques années l’argent coule à flot dans la R&D des nanotechnologies. Au niveau mondial, au moins 35 pays ont un programme national de recherche dans le domaine (la France est 5e mondiale pour la recherche et 4e pour les budgets). Le secteur suscite un incroyable engouement car il promet la résolution de nombreux problèmes actuels : production et stockage de l’énergie, traitement et assainissement de l’eau, diagnostic et dépistage des maladies, délivrance ciblée de médicaments, amélioration de la productivité agricole, sécurisation des procédés chimiques, défense et sécurité intérieure…


E-tourisme

De l'humanitaire au partenariat

Echanges coopératifs entre la France et la Roumanie dans le cadre d'actions humanitaires et de développement durable


Film : le silence des nanos



De Julien Colin avec des interventions du Pr. Jean-Pierre Dupuy

voir aussi : Homme et technologies





000webhost logo