Le projet nanotechnologies (2) - 

les projets à base de nanotechnologies explosent dans les budgets de recherches publics et privés partout dans le monde. Or actuellement, l’exploitation commerciale et financière des nanos est largement en avance sur les études de toxicologie et d’écotoxicologie.

.


Des dangers inconnus

En 2006, 0,4% des dépenses au niveau mondial a été consacré à la recherche sur les risques, soit 40 millions sur 10,5 milliards de dollars en R&D.

Sur le millier de produits d’usage courant mis sur le marché, seuls 2% ont fait l’objet d’études d’impact. .. Les études déjà parues témoignent toutes d’une caractéristique commune aux nanoparticules : en raison de leur petite taille, elles ne sont arrêtées par aucune barrière biologique, traversant les membranes cellulaires, pulmonaires, rénales, placentaires. Une de leurs propriétés, leur grande réactivité, provoquerait des inflammations du tissu pulmonaire comparables à la silicose ou à l’asbestose (amiante). certes le danger n’est pas systématique, mais il reste encore inconnu. Et les assureurs refusent de couvrir les risques associés aux produits incluant des nanomatériaux.

La pollution nanométrique peut-elle s’ajouter  à la liste déjà longue des polluants chimiques et/ou inférer avec ces derniers ?D’autant que la réglementation européenne Reach ne s’adapte pas aux substances nanométriques, pour lesquelles certains prônent une “autorisation de mise sur le marché” .

La contestation s’organise face à la massification des nanotechnologies

Une opposition radicale se fait entendre en France pour dénoncer la “nécrotechnologie”, l’invasion et le contrôle de la technologie dans nos vies et le vivant. En particulier des collectifs citoyens s’opposent aux puces RFID, par exemple rendues obligatoires sur les cheptels de moutons et de chèvres depuis 2010 (collectif “faut pas pucer”). c’est leur caractère intrusif de contrôle et de surveillance du vivant désormais considéré comme un minerai qui soulève les oppositions. D’autant que des scientifiques et gouvernements investissent sur un vaste programme pluriannuel, le NBIC des technologies convergentes, qui travaille à fusionner les nanotechnologies, les biotechnologies, l’information et la robotique pour l’avenir des sociétés humaines…


E-tourisme

Introduction aux nanotechnologies

Début de notre dossier sur les nanotechnologies


Minime introduction aux nanotechnologies


http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=83
www.000webhost.com