De l’humanitaire au partenariat - 

Aveyron. 1989 : la France apporte son soutien à la Roumanie, ensanglantée par la révolution. Mais parce que l’est du pays paraît oublié, le CG de l’Aveyron décide de soutenir plus spécifiquement le département de Tulcea. Depuis l’élan de solidarité s’est transformé en véritable partenariat.

.


France Roumanie

Passé le premier élan purement humanitaire (aux côtés de pharmaciens sans frontières)  , les élus locaux français et roumains prennent la décision de s’engager dans une relation  de coopération pour promouvoir la protection de l’enfance et le développement de la démocratie locale côté roumain, et développer l’économie locale (agriculture et tourisme) aussi bien en Aveyron qu’à Tulcea. Une association, ACOOPI voit le jour en 1995.

faire participer les acteurs locaux

10 ans plus tard, plus de 200 missions ayant impliqué plus de 600 personnes ont vu le jour.  ainsi au-delà des aides matérielles et financières destinées notamment à rénover le centre pour enfants handicapés ou le dispensaire local, c’est surtout au niveau de l’évolution du regard porté sur les enfants handicapés que l’Aveyron peut se flatter d’avoir atteint ses objectifs : par l’exportation du savoir-faire d’une association spécialisée dans l’aide au handicap vers Tulcéa. Ce qui donna la création d’un centre de jour dans cette région.

Autres axe de réussite de ces échanges coopératifs : le développement du conseil départemental roumain via le modèle de son homologue Français. D’ailleurs le 1er conseil départemental des jeunes en Roumanie en découle…

Pour un enrichissement mutuel

Aujourd’hui une des grandes orientation de cette coopération consiste à soutenir le développement local des deux territoires, grâce à un échange fondé sur la réciprocité et la contrepartie. Ainsi dans le domaine agricole, les deux départements ont choisi de confronter leurs problématiques  : les Tulcéens ont du mal à maintenir leurs populations rurales sur les territoires face au developpement récent des grandes entreprises agricoles, ce qui est la même situation connu 50 ans auparavant en Aveyron en privilégiant une agriculture dite “moyenne”.

de même Tulcéa gère l’incroyable richesse de la biosphère du delta du Danube, classée zonne à protéger, ce qui fait prendre conscience au département rual Français que lui possède aussi des richesses naturelles à valoriser !

Aussi les deux départements se soutiennent-ils dans leur volonté de préserver leur patrimoine et de développer un tourisme durable respectueux de l’environnement et des hommes qui le peuplent.


E-initatives

Ecole et TIC

Retour sur l'expérince d'intégrer les TIC dans une école par une comunauté de commues


Tulcea


000webhost logo